La banlieue parisienne

La banlieue parisienne

 

Introduction

Intéressons-nous maintenant aux marges de la ville, c'est-à-dire à la banlieue. Marginalisée d'un point de vue politique, socio-économique et socio-culturel et souvent stéréotypée, la banlieue constitue pourtant une matière d'une richesse infinie. En effet, elle est un extraordinaire réservoir d'histoires, de personnages, de paysages et d'images.

 

Documents

Document 1: Renaud, Le Retour de Gérard Lambert, "Banlieue rouge", 1981.

Document 2: Grand Corps Malade, Midi 20, "Saint-Denis", 2006.

Document 3: Jean-Laurent Cassely "Banlieues. Faut-il s'aventurer au-delà du périphérique?", 2012.

 

 

 

Document 1

Renaud (1952- ), de son vrai nom Renaud Séchan, est un auteur-compositeur-interprète français dont les chansons engagées expriment souvent une critique de la société et rendent hommage aux gens de condition modeste, aux gens marginalisés, etc. et sont caractérisées par un usage marqué de l'argot. Dans "Banlieue rouge", Renaud évoque le quotidien sans joie d'une femme de cinquante ans vivant dans la banlieue parisienne.

 

Dans un premier temps, écoutez la chanson de Renaud. Faites les activités de compréhension orale. Puis, dans un deuxième temps, lisez les paroles de la chanson de Renaud. Faites alors les activités de compréhension écrite.

 

Activités de compréhension orale

 

 Renaud Banlieue rouge Texte à trous.htm

 

Faites le portrait de la protagoniste. Remplissez le tableau suivant en vous appuyant sur le texte dont vous venez de compléter les trous.

 

 

Son état civil

 

Âge:

 

Enfants:

 

Mari:

 

 

Son milieu socio-économique (niveau de vie)

 

Emploi:

 

Son milieu socio-culturel (niveau intellectuel)

 

Est-ce qu'elle lit?:

Quels sont ses loisirs préférés?:

 

 

Activités de compréhension écrite

Elle crèche1 cité Lénine
Une banlieue ordinaire
Deux pièces et la cuisine
Canapé frigidaire
Préférerait habiter
Cité Mireille Mathieu
Au moins elle sait qui c'est
Pi c'est vrai qu'ça f'rait mieux
Sur les cartes de visite
Qu'elle utilise jamais
Ça mettrait du ciel bleu
Sur les quittances2 de gaz
L'en parlera au syndic3
Si elle a une occase4

[Répétition]


Elle habite quelque part
Dans une banlieue rouge5
Mais elle vit nulle part
Y a jamais rien qui bouge
Pour elle la banlieue c'est toujours gris
Comme un mur d'usine comme un graffiti

Elle a cinquante-cinq ans
Quatre gosses6 qu'ont mis les bouts7
Plus d'mari pas d'amant
Et pi quoi des bijoux?
Y a bien qu'son poisson rouge
Qui lui cause pas de souci
Encore que y a des nuits
Quand elle l'entend qui bouge
Elle s'lève pour aller l'voir
Des fois qu'y s'rait parti
Après c'est toute une histoire
Pour s'rendormir ouallou!8
Elle essaie Guy Des Cars9
Mais elle comprend pas tout

Elle habite quelque part
Dans une banlieue rouge
Mais elle vit nulle part
Y a jamais rien qui bouge
Pour elle la banlieue c'est toujours la zone10
Même si au fond d'ses yeux y a un peu d'sable jaune

Elle travaille tous les jours
Elle a un super boulot11
Sur l'parking de Carrefour
Elle ramasse les chariots
Le week-end c'est l'enfer
Quand tous ces parigots12
Viennent remplir l'coffre arrière13
D'leur 504 Peugeot
De quinze tonnes de lessive14
De monceaux15 de bidoche16
En cas d'guerre en cas d'crise
Ou d'victoire de la gauche
Ce spectacle l'écœure17
Alors elle pense à ces gars
Qui sont dev'nus voleurs
Elle comprend mieux pourquoi

Elle habite quelque part
Dans une banlieue rouge
Mais elle vit nulle part
Y a jamais rien qui bouge
Y a qu'le bleu18 des mobs19 qui l'emmène en vacances
Ses histoires d'amour elle les vit dans Confidences20

Elle a bien ses p'tites joies
A défaut21 du bonheur
Quand elle nourrit ses chats
Quand elle parle à ses fleurs
Chaque semaine au loto
Elle mise22 dix ou vingt balles23
Elle joue son numéro
D'sécurité sociale
C'est pas dur c'est pas cher
Mais ça rapporte que dalle24
Pi25 elle écoute la radio
Surtout Michel Drucker
Parc'qu'elle le trouve très beau
Et pas du tout vulgaire

Elle habite quelque part
Dans une banlieue rouge
Mais elle vit nulle part
Y a jamais rien qui bouge
Entre l'chien en plâtre26 sur la télévision
Et les castagnettes sur le mur du salon

Chez elle c'est du lino27
Mais faut mettre les patins28
Dehors c't'assez crado29
Faut qu'dedans ça soit bien
Ça pue30 la pisse31 de chat
Mais ça on y peut rien
Quand t'aimes les animaux
Tu t'arrêtes pas à ça
Elle elle dit qu'en tout cas
Elle aime pas les humains
Pourtant elle a mis l'bon dieu
Juste au-dessus d'son paddok32
Elle y croit si tu veux
Mais c'est pas réciproque

[Répétition]

 

Renaud, Le Retour de Gérard Lambert, "Banlieue rouge", 1981.

 

Notes (définitions tirées du Petit Robert)

 

1 Fam. Habiter, loger.

 

2 Ecrit par lequel le créancier (personne à qui il est dû de l'argent) reconnaît que le débiteur (personne qui doit de l'argent) a payé sa dette.

 

3 Mandataire choisi par les copropriétaires d'un immeuble pour faire exécuter les décisions de l'assemblée.

 

4 Fam. Vieilli. Occasion.

 

5 Communiste.

 

6 Fam. Enfant.

 

7 Fam. S'en aller.

 

8 Fam. Rien.

 

9 Ecrivain.

 

10 Les faubourgs misérables qui se sont constitués malgré la loi sur les terrains des anciennes fortifications de Paris. Par analogie: banlieue d'une grande agglomération urbaine caractérisée par la pauvreté de ses aménagements.

 

11 Fam. Travail.

 

12 Fam. Parisiens.

 

13 Espace aménagé pour le rangement à l'arrière d'une voiture.

 

14 Produit servant à laver le linge.

 

15 Tas, accumulation, amas, amoncellement.

 

16 Fam. Viande.

 

17 Dégoûter au plus haut point en inspirant l'indignation ou le mépris.

 

18 Nouvel élève.

 

19 Abrév. fam. de mobylette. Cyclomoteur.

 

20 Revue.

 

21 A défaut de: en l'absence de.

 

22 Parier, jouer.

 

23 Fam. Francs.

 

24 Fam. Rien.

 

25 Fam. Pi = puis.

 

26 Matériau de couleur blanche.

 

27 Abrév. fam. de linoléum. Revêtement imperméable du sol.

 

28 Pièce de tissu sur laquelle on pose le pied pour avancer sans salir le parquet.

 

29 Fam. Très sale, crasseux.

 

30 Sentir très mauvais, exhaler une odeur infecte (syn. empester).

 

31 Vulg. Urine (fam. pipi).

 

32 Pop. Lit.


Renaud Banlieue rouge Association de paires.htm

Renaud Banlieue rouge Vrai ou Faux (champ lexical).htm

 
 

Commentez les quatre dernières lignes de la chanson: «Pourtant elle a mis l'bon dieu/Juste au-dessus d'son paddok/Elle y croit si tu veux/Mais c'est pas réciproque».

.......................................................................................................................................................................................

 

 

 

Document 2

Grand Corps Malade (1977- ), de son vrai nom Fabien Marsaud, est un auteur, parolier et slameur français né dans la banlieue de Paris, au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Le slam est une discipline née aux Etats-Unis dans les années 1980 qui consiste à déclamer un texte qui se caractérise par une grande liberté d'expression et qui peut être accompagné d'une mélodie minimaliste en arrière plan. Dans "Saint-Denis", Grand Corps Malade nous invite à découvrir sa ville avec ses bons et ses mauvais côtés à travers un voyage individuel et collectif.

 

Dans un premier temps, regardez le clip de la chanson de Grand Corps Malade. Faites les activités de compréhension visuelle. Puis, dans un deuxième temps, écoutez la chanson.  Faites les activités de compréhension orale. Enfin, lisez le texte. Faites alors les activités de compréhension écrite.

 

Activités de compréhension visuelle et orale

 

Activité de compréhension visuelle

Grand Corps Malade Saint-Denis QCM Compréhension visuelle.htm


Activité de compréhension orale

Grand Corps Malade Saint-Denis QCM Compréhension orale.htm


Activités de compréhension écrite

J'voudrais faire un slam1 pour une grande dame que j'connais depuis tout petit
J'voudrais faire un slam pour celle qui voit ma vieille canne du lundi au samedi
J'voudrais faire un slam pour une vieille femme dans laquelle j'ai grandi
J'voudrais faire un slam pour cette banlieue nord de Paname2 qu'on appelle Saint-Denis
Prends la ligne D du RER et erre3 dans les rues sévères d'une ville pleine de caractère
Prends la ligne 13 du métro et va bouffer4 au MacDo ou dans les bistrots d'une ville pleine de bonnes gos5 et de gros clandos6
Si t'aimes voyager, prends le tramway et va au marché. En une heure, tu traverseras Alger et Tanger.
Tu verras des Yougos7 et des Roms8, et puis j't'emmènerai à Lisbonne
Et à deux pas de New-Dehli et de Karachi (t'as vu j'ai révisé ma géographie), j't'emmènerai bouffer du Mafé9 à Bamako et à Yamoussoukro
Et si tu préfères, on ira juste derrière manger une crêpe là où ça sent Quimper et où ça a un petit air de Finistère
Et puis en repassant par Tizi-Ouzou, on finira aux Antilles, là où il y a des grosses re-noi10 qui font «Pchit, toi aussi kaou ka fé la ma fille11
Au marché de Saint-Denis, faut que tu sois sique-phy12. Si t'aimes pas être bousculé13 tu devras rester zen
Mais sûr que tu prendras des accents plein les tympans14 et des odeurs plein le zen15
Après le marché on ira ché-mar16 rue de la République, le sanctuaire des magasins pas chers
La rue préférée des petites rebeus17 bien sapées18 aux petits talons et aux cheveux blonds peroxydés19
Devant les magasins de zouk20, je t'apprendrai la danse. Si on va à la Poste j't'enseignerai la patience…
La rue de la République mène à la Basilique où sont enterrés tous les rois de France, tu dois le savoir! Après Géographie, petite leçon d'histoire
Derrière ce bâtiment monumental, j't'emmène au bout de la ruelle, dans un petit lieu plus convivial, bienvenu au Café Culturel
On y va pour discuter, pour boire, ou jouer aux dames. Certains vendredi soir, y'a même des soirées Slam
Si tu veux bouffer pour trois fois rien, j'connais bien tous les petits coins un peu poisseux21
On y retrouvera tous les vauriens22, toute la jet-set des aristocrasseux23
Le soir, y'a pas grand chose à faire, y'a pas grand chose d'ouvert
A part le cinéma du Stade, où les mecs viennent en bande: bienvenue à Caillera-Land24
Ceux qui sont là rêvent de dire un jour « je pèse! » et connaissent mieux Kool Shen sous le nom de Bruno Lopez
C'est pas une ville toute rose mais c'est une ville vivante. Il s'passe toujours quelqu'chose, pour moi elle est kiffante25
J'connais bien ses rouages26, j'connais bien ses virages, y'a tout le temps du passage, y'a plein d'enfants pas sages, j'veux écrire une belle page, ville aux cent mille visages, Saint-Denis-centre mon village
J'ai 93200 raisons de te faire connaître cette agglomération. Et t'as autant de façons de découvrir toutes ses attractions.
A cette putain de cité j'suis plus qu'attaché, même si j'ai envie de mettre des taquets27 aux arracheurs de portables de la Place du Caquet
Saint-Denis ville sans égal, Saint-Denis ma capitale, Saint-Denis ville peu banale.. où à Carrefour tu peux même acheter de la choucroute Hallal28!!
Ici on est fier d'être dionysiens29, j'espère que j't'ai convaincu. Et si tu m'traites de Parisien, j't'enfonce ma béquille30 dans l'…
J'voudrais faire un slam pour une grande dame que j'connais depuis tout petit
J'voudrais faire un slam pour celle qui voit ma vieille canne du lundi au samedi
J'voudrais faire un slam pour une vieille femme dans laquelle j'ai grandi
J'voudrais faire un slam pour cette banlieue nord de Paname qu'on appelle Saint-Denis.

Grand Corps Malade, Midi 20, "Saint-Denis", 2006.

 

Notes (définitions tirées du Petit Robert)

 

1 Faire un slam consiste à déclamer un texte.

 

2 Fam. Surnom donné à Paris.

 

3 Aller de côté et d'autre, au hasard, à l'aventure (syn. déambuler, flâner, traîner, vagabonder).

 

4 Fam. Manger.

 

5 Parler jeune des banlieues. De bonnes gos: de très jolies filles.

 

6 Parler jeune des banlieues.  Des gros clandos: des traînards.

 

7 Parler jeune des banlieues.  Yougoslaves.

 

8 Gitans.

 

9 Plat typique du Sénégal.

 

10 Verlan (argot conventionnel consistant à inverser les syllabes de certains mots).

 

11 En créole: «Mais enfin que fais-tu ici ma fille!»

 

12 Verlan.

 

13Pousser, heurter brutalement par inadvertance.

 

14 Les oreilles.

 

15 Le nez.

 

16 Verlan.

 

17 Verlan. Fam. Jeunes Magrébines nées en France de parents immigrés.

 

18 Fam. S'habiller (syn. se fringuer).

 

19 Décolorés. Le peroxyde d'hydrogène est un liquide qui sert à décolorer les cheveux.

 

20 Musique de danse très rythmée, originaire des Petites Antilles.

 

21 Sale.

 

22 Jeune voyou.

 

23 Mot composé formé d'aristo (abrév.) = aristocrate + crasseux = qui est couvert de crasse, qui est très sale.

 

24 Parler jeune des banlieues.  Caillera = racaille (populace méprisable) en verlan + land = terre, territoire en anglais.

 

25 Parler jeune. Qui fait prendre du plaisir.

 

26 Chaque partie essentielle d'une chose qui fonctionne (syn. mécanismes).

 

27 Fam. Mettre des coups. Battre, frapper, taper.

 

28 Se dit de la viande d'un animal tué selon le rite musulman.

 

29 Du dieu Dionysos (Bacchus).

 

30 Bâton surmonté d'une traverse sur laquelle on appuie la main pour se soutenir lors de la marche.


Activités de compréhension écrite

Grand Corps Malade rencontre des gens aux origines et aux nationalités très diverses. Vous aussi révisez votre géographie!

Grand Corps Malade Saint-Denis Association de paires.htm

 

Grand Corps Malade éprouve des sentiments contrastés à l'égard de Saint-Denis. Il aime et il n'aime pas sa ville.

- Quel sentiment l'emporte? Justifiez votre réponse en citant le texte.

.......................................................................................................................................................................................

- Quelle est la valeur de l'adjectif possessif dans les groupes nominaux «mon village», «ma capitale»?

.......................................................................................................................................................................................

- Avez-vous été convaincu par Grand Corps Malade?

.......................................................................................................................................................................................

 

Grand Corps Malade utilise une langue très créative.

- Le verlan consiste à inverser les syllabes de certains mots. Relevez quatre mots en verlan et remettez les syllabes dans l'ordre.

.......................................................................................................................................................................................

- Mettez les mots suivants en verlan: bizarre, louche, méchant.

.......................................................................................................................................................................................

- Les néologismes sont des mots nouveaux, créés ou obtenus par composition, dérivation, emprunt, etc. Expliquez la construction du mot «aristocrasseux».

.......................................................................................................................................................................................

 

Dans le slam, ce n'est pas la mélodie qui importe, mais la musique de la langue. Grand Corps Malade travaille la diction à travers les rimes et utilise de nombreuses allitérations et assonances. Donnez un exemple de rime, d'allitération et d'assonance.

.......................................................................................................................................................................................

 

 

 

Document 3

Jean-Laurent Cassely est un journaliste et ethnologue urbain, auteur de plusieurs ouvrages sur le Paris nocturne, insolite, underground, à travers lesquels il évoque avec amusement les absurdités de la vie parisienne et tourne en dérision les clichés et les stéréotypes des habitants de la capitale, mettant ainsi à disposition de tous de véritables «cours de parisianisme intensifs». Dans son texte "Banlieues. Faut-il s'aventurer au-delà du périphérique?", Jean-Laurent Cassely tourne en dérision les clichés et les stéréotypes sur la banlieue.

 

Banlieue

Faut-il s'aventurer au-delà du périphérique?

La réponse est «Non». S'il est parfois impossible d'éviter d'emprunter le périphérique parisien en voiture pour rejoindre l'avion qui vous emmènera à la Martinique ou à New York, franchir les limites de Paris intra muros dans le seul but de vous rendre en banlieue est très fortement déconseillé. La banlieue parisienne est une zone de transit et ne saurait en aucun cas constituer la destination d'un voyage.

Tout d'abord, comme tout Parisien vous le fera remarquer si vous évoquer l'éventualité d'un séjour en banlieue, qu'iriez-vous bien y faire? Rien, bien entendu. La banlieue n'est pour le Parisien qu'un vaste espace dortoir1 pour les «vraies gens» et les familles non recomposées qui ne peuvent pas se payer le luxe de résider à l'intérieur de la ceinture formée par les boulevards périphériques. Qui souhaite visiter un dortoir en plein jour?

La banlieue est à ce point sordide2 que la simple évocation de ses villes suffit à susciter angoisse et malaise3 chez le Parisien: Villetaneuse, Clichy-la-Garenne, Noisy-le-Sec, Créteil, Puteaux, Nanterre, que d'appellations qui agressent inutilement l'oreille du délicat Parisien, le plus habitué à évoquer la butte Montmartre, la rue des Petits-Champs ou le passage des Panoramas.

Si la banlieue équivaut pour le Parisien à un vaste espace que son cerveau range dans la catégorie à usage multiple «reste de la France», il existe néanmoins des nuances entre les types de banlieue. En se livrant à l'examen attentif de la carte mentale du Parisien, on trouverait sans doute une distinction entre cinq zones de la couronne francilienne4:

1. la banlieue rassurante car connectée au métro, pouvant en de très rares occasions faire l'objet d'un déplacement, comme par exemple Malakoff ou Saint-Ouen. (Attention: certaines villes de banlieue reliées au métro restent totalement infréquentables.) Ces banlieues sont par ailleurs celles qui accueillent des centres artistiques fréquentés par des Parisiens (le MAC/VAL de Vitry-sur-Seine, la Ferme du Buisson de Noisiel, etc.).

2. Quand la banlieue rassurante car connectée au métro réussit, elle devient une banlieue transformée en annexe de Paris et n'est plus dissociée de l'espace mental parisien (Montreuil à l'est, Boulogne à l'ouest).

3. La banlieue avec de grandes allées où papa a une maison, comme Versailles ou Saint-Maur-des-Fossés. Ces lieux sont fréquentables en de rares occasions estivales.

4. La banlieue pavillonnaire, avec de petites maisons identiques à l'américaine, comme Orly, Pantin ou Choisy-le-Roy, à éviter soigneusement en toutes circonstances.

5. La banlieue dangereuse où les jeunes s'adonnent5 au hip-hop et aux incendies de voiture le soir de la Saint-Sylvestre (et parfois aussi en cours d'année), comme Villiers-le-Bel, Clichy-sous-Bois ou Stain.

Citons enfin la gare du Nord et le Forum des Halles, véritables sas6 entre Paris et ses zones périphériques, pouvant à ce titre être rangés dans la catégorie «banlieue» bien qu'étant techniquement situés à l'intérieur des limites de Paris.

1. Si on vous offre un emploi en banlieue, n'acceptez que s'il est possible de vous y rendre en métro et d'emprunter à la sortie un corridor7 menant à vos bureaux en vous préservant de tout contact avec la population locale.

2. De même que les vraies gens ont leur propre régime alimentaire, il convient de ne pas nourrir un banlieusard de finger-food végétarienne (il pourrait la recracher ou, pis8, vous mordre la main) et de ne pas l'exposer sans précaution à un film de Philippe Garrel ou Xavier Dolan.

"Banlieues. Faut-il s'aventurer au-delà du périphérique?" dans Jean-Laurent Cassely, 2012, Paris mode d'emploi, Bobos, néo-bistro, paniers bio et autres absurdités de la vie parisienne, Paris, Editions Points, pp.27-29.

 

Notes (définitions tirées du Petit Robert)

1 Qui n'est habité que le soir, la population travaillant ailleurs dans la journée.

2 D'une saleté repoussante, qui dénote une misère extrême (syn. dégoûtant).

3 Sentiment pénible et irraisonné dont on ne peut se défendre (syn. angoisse, mal-être, inquiétude, souffrance, tristesse).

4 Zone géographique concentrique. Ensemble des départements de l'Île-de-France, disposés en cercle autour de Paris.

5 S'appliquer avec constance à une activité, à une pratique.

6 Fig. Espace entre deux milieux différents qui permet le passage.

7 Couloir, passage.

8 Pis = pire.


Activités de compréhension

Jean-Laurent Cassely QCM.htm

 

A la fin de Saint-Denis, Grand Corps Malade dit: «Et si tu m'traites de Parisien». Maintenant que vous avez lu le texte de Jean-Laurent Cassely, commentez les mots de Grand Corps Malade.

.......................................................................................................................................................................................

 

 

 

Activités type Bachibac

Question de langue

Consigne: Expliquez l'expression «cause[r] du souci» présente dans la chanson de Renaud.

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

 

Question d'argumentation 1 (250 mots)

Consigne: Dans les chansons de Renaud et de Grand Corps Malade, apparaissent plusieurs images de la vie en banlieue: la pauvreté, la solitude, la mixité culturelle, les inégalités sociales, la délinquance. Développez l'image de votre choix.

.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

 

Question d'argumentation 2 (250 mots)

Consigne: Les chansons de Renaud et de Grand Corps Malade rendent hommage à la banlieue et à ses habitants. Bien souvent, les médias ne parlent de la banlieue que pour en évoquer les problèmes (la pauvreté, la violence, etc.). Cependant, dans sa chanson, Grand Corps Malade refuse de donner de la banlieue une image uniquement négative et souligne aussi ses côtés positifs. Il la présente ainsi comme une «ville vivante» et «pleine de caractère». Partagez-vous son opinion?

.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

 

Question d'argumentation 3 (250 mots)

Consigne: De nombreuses études sociologiques montrent que les personnes qui vivent en banlieue ont moins d'opportunités (d'obtenir un emploi, d'avoir accès à la culture, de monter dans l'échelle sociale, etc.). Il y aurait donc un déterminisme spatial. Argumentez.

.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site